Transition énergétique pour la croissance verte

Transition énergétique pour la croissance verte
transition-energetique.jpg transition-energetique1.jpg

La vie quotidienne actuelle est basée sur l’énergie : chauffage intérieur, fonctionnement des appareils électroménagers, fabrications des produits consommables, … Ce qui fait qu’il y aune excès de consommation d’énergie.   Ainsi, la transition énergétique pour la croissance verte est un projet qui vise à mettre en place plusieurs mesures à suivre pour la France.

Le détail du projet de loi à venir

La transition énergétique est un projet de loi qui a pour objet clair avec des outils opérationnels simples et efficaces de réduire au maximum la consommation d’énergie en utilisant moins de carburants et donc moins de transport mais d’une efficacité probante dans l’industrie. Son objectif est aussi de préserver l’environnement avec l’exploitation des énergies renouvelables en limitant les déchets. Le projet de loi sur la transition énergétique est une transformation du mode de vie des français qui incite le gouvernement à mobiliser la création d’emplois, à accélérer le déploiement des énergies renouvelables, à inciter les citoyens à prendre du vélo pour leur fréquent déplacement, à rénover les logements pour minimiser l’utilisation d’énergie. En général, la transition énergétique pour la croissance verte veut mettre en place un lien entre  transport et mobilité durable, et entre santé et environnement afin de réduire la facture énergétique de la France et  lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre.

Les objectifs chiffrés de la loi sur la transition énergétique

Comme la transition énergétique pour la croissance verte est un projet de loi de l’Etat de France, des objectifs sont donnés en chiffres. En effet, si elle est appliquée : la consommation d’énergie sera réduite de moitié d’ici 2050 dont 30%  en énergie nucléaire et 50% en énergie fossile  tout en essayant d’augmenter jusqu’à 30% l’énergie renouvelable ; et l’émission de gaz à effet de serre devrait être réduite jusqu’à moins  de 20% en 2025.